CCCI - CCIC
ACCUEIL RECHERCHE PLAN DU SITE CONTACT ENGLISH

Groupes de travail

Le CCCI traite principalement les dossiers régionaux par l’entremise de trois groupes de travail : le Forum Afrique-Canada, le Groupe de travail de l’Asie-Pacifique et le Groupe d’orientation politique pour les Amériques.

À PROPOS NOS INTÉRÊTS GROUPES DE TRAVAIL MÉDIAS RESSOURCES MEMBRES
Forum Afrique-Canada
Groupe d'orientation politique pour les Amériques
Groupe de travail Asie-Pacifique
Coalitions
Groupe de réflexion sur la sécurité alimentaire


IMPRIMER

Négociations sur les changements climatiques et justice pour les populations vulnérables : perspectives pour
COP 17 et Rio + 20

Une conférence organisée par la Coalition canadienne pour le climat et le développement (C4D), en collaboration avec le Forum Afrique-Canada et le Groupe de travail sur l’Asie-Pacifique du CCCI, ainsi que le Groupe de réflexion sur la sécurité alimentaire

Le lundi 26 septembre 2011



VIDÉOS DES PRÉSENTATIONS

Présentation du contexte : Vue d’ensemble de la trajectoire des négociations sur le climat à la CCNUCC, Rio + 20 et autres instances et des enjeux clés pour les populations vulnérables.

 

Pat Mooney, directeur général du Groupe ETC (en anglais)
« Nous en sommes à un point dans les négociations, tant pour Durban que pour Rio, où il serait faux de penser que de bonnes choses ne peuvent pas se produire… Il y a des occasions à saisir qui pourraient s’avérer très significatives… Si on joue bien nos cartes en tant que membres de la société civile, on peut jouer un rôle important pour améliorer les choses. »

 

 

Séparateur

Son Excellence Mohau Pheko, Haute-commissaire de la République sud-africaine (en anglais)
« Évidemment, le défi de l’adaptation est l’enjeu le plus important actuellement dans le contexte africain parce que nous comptons de nombreux pays qui sont particulièrement vulnérables et qui ont déjà commencé à subir les effets négatifs des changements climatiques. Il y a donc là un défi à relever pour la société civile canadienne, à savoir d’intensifier ses actions en faveur de la justice climatique ici même au Canada. »

 

 

 

 

Séparateur

Le financement des mesures d'atténuation des changements climatiques: le cas des forêts : Débats principaux concernant le financement de ces efforts, le rôle des initiatives REDD + dans l’atteinte des objectifs d’atténuation des impacts et ce que cela signifie pour les populations vulnérables.

Maria Theresa Nera-Lauron, Coordonatrice, People’s Movement on Climate Change, Philippines (en anglais)
« Un problème fondamental du mécanisme REDD est que les forêts sont considérées comme de simples puits de carbone alors que les forêts sont bien plus que cela. Comment peut-on estimer de manière précise la quantité de carbone séquestrée ? On ne peut pas quantifier la vie et on ne peut pas quantifier la biodiversité.»

 

 

Séparateur

Estebancio Castro, Secrétaire exécutif, International Alliance of Indigenous and Tribal Peoples of Tropical Forests (en anglais)
« Si la CCNUCC et ses pays membres ne parviennent pas à discuter, élaborer ou trouver une manière de tenir compte de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, ça ne fonctionnera pas. Les gens ne se sentent pas à l’aise de négocier leurs terres et leurs forêts parce qu’il n’y a pas de mesures de protection en place pour l’avenir. »

 

 

Séparateur

Agriculture et changements climatiques: Débats sur la façon dont l’agriculture peut contribuer à l’atténuation des impacts des changements climatiques, favoriser l’adaptation aux risques accrus liés au climat et améliorer la sécurité alimentaire.

Doreen Stabinsky, Conseillère principale - Commerce et gouvernance, Institute for Agriculture and Trade Policy (en anglais)
« Un programme axé sur l’adaptation apporterait un soutien direct aux pratiques agroécologiques qui augmentent la résilience plutôt que de fournir un appui indirectement à travers le marché. Donnons simplement l’argent directement aux agriculteurs ! »

 

 

Séparateur

Et maintenant? Mobilisation et avancées politiques pour Durban, Rio +20 et au-delà: Survol des espoirs pour Durban, Rio +20 et au delà, des ouvertures politiques et des possibilités d’action pour les OSC canadiennes.

Steven Guilbeault, Cofondateur et coordonnateur général adjoint, Equiterre
« Si on dit qu'on a peu d'espoir au niveau international, qu'est-ce qu'on peut faire? Il y a énormément et de plus en plus de gens au niveau canadien qui sont prêts à faire des choses, pas au gouvernement, mais dans nos municipalités , certaines provinces...En faisant comprendre à nos concitoyens que ici c'est là-bas, que nous sommes des grands contributeurs à ce problème , que nous sommes tous et toutes interdépendants et que nous ne pouvons pas ne pas nous soucier de ce qui va arriver. Si on arrive à faire ça, on peut s'en sortir... »

 

 

Séparateur

Roger Rashi, Coordonateur de la campagne sur la justice climatique, Alternatives (en anglais)
« L’idée, c’est d’assurer la participation aux discussions et aux négociations de gens qui ont l’expérience des luttes pour la justice sociale.»

 

 

 

 


TOP
 
  • FLASH
  • Emploi
  • Programme en 10 points
  • Principes d'Istanbul
  • Code d'éthique
  • Devenez membre
  • QUI FAIT QUOI
  • COIN DES MEMBRES
  • Publications du CCCI
  • Emploi