S1 - Préambule
S2 - Partenariats
S3 - Gouvernance
S4 - Intégrité organisationnelle
S5 - Finances
S6 - Collecte de fonds & communication avec le public
S7 - Méthodes de gestion & ressources humaines
S8 - Étapes vers la conformité
Questions?
Vous ne trouvez pas les réponses à vos questions ? Contactez-nous par courriel !
J'ai une question
PDF
Imprimer
Small
Medium
Large
English
Table des matières
Étapes vers la conformité
S 8.5
Raison d'être
Indicateurs de conformité
Questions éthiques à poser
Exemples de bonnes pratiques éthiques
Exemples de mauvaises pratiques
  1. En aucun temps les membres ne discréditeront un autre membre ou le CCCI, ou ne médiront sur leur compte dans des déclarations ou documents publics.

Raison d'être
Raison d'être

La présente norme repose sur deux principes éthiques, soit l’équité et la coopération. Puisque les fausses allégations sur les organisations de la société civile minent la confiance de la population, il est essentiel de ne communiquer que des informations rigoureuses à leur sujet. C’est ainsi que l’on préserve le respect envers le secteur et entre ceux qui en font partie. Les organisations partagent donc la responsabilité d’agir de manière à accroître la confiance de la population à l’égard de la communauté de la coopération internationale. En outre, puisque l’opinion publique distingue rarement les diverses organisations, le fait de véhiculer des renseignements erronés sur l’une d’entre elles peut entacher la réputation de plusieurs autres.

 

Le programme d’éthique du CCCI comprend des mécanismes qui permettent de donner suite aux préoccupations concernant une autre organisation ou le CCCI. Loin de nuire au secteur de la coopération internationale, ces mécanismes contribuent plutôt à le renforcer.

Retour en haut
Indicateurs de conformité
Indicateurs de conformité
  • Les membres du personnel et de l’organe directeur savent que l’organisation ne doit pas discréditer une autre organisation ou véhiculer des renseignements erronés à son sujet.
  • Les messages transmis au public ne discréditent pas une autre organisation ni ne véhiculent des renseignements erronés à son sujet.
Retour en haut
Questions éthiques à poser
Questiond éthiques à poser
  • Les renseignements reçus au sujet d’une autre organisation sont-ils vrais?
  • Ces renseignements proviennent-ils d’une source respectable?
  • Maintenant que nous disposons de cette information, quelle est l’approche la plus appropriée, sur le plan éthique, à adopter?
Retour en haut
Exemples de bonnes pratiques éthiques
Exemples de bonnes pratiques éthiques
  • Communiquer avec l’organisation ou le CCCI pour vérifier l’information préoccupante avant de prendre toute autre mesure.
  • Aviser l’organisation concernée ou le CCCI que vous avez eu vent de certains renseignements qui, s’ils devaient s’avérer véridiques, préoccuperaient grandement votre organisation.
  • Ne pas tenir compte des renseignements que vous savez erronés ou de toute évidence calomnieux, et les empêcher de se propager au sein de votre organisation.
Retour en haut
Exemples de mauvaises pratiques
Exemples de mauvaises pratiques
  • Faire publier dans le journal une annonce dénonçant les pratiques d’une organisation membre.
  • Donner des renseignements erronés au sujet de la conduite du personnel d’une autre organisation membre lors d’une entrevue avec les médias.