S1 - Préambule
S2 - Partenariats
S3 - Gouvernance
S4 - Intégrité organisationnelle
S5 - Finances
S6 - Collecte de fonds & communication avec le public
S7 - Méthodes de gestion & ressources humaines
S8 - Étapes vers la conformité
Questions?
Vous ne trouvez pas les réponses à vos questions ? Contactez-nous par courriel !
J'ai une question
PDF
Imprimer
Small
Medium
Large
English
Table des matières
Collecte de fonds & communication avec le public
S6.7
Raison d'être
Indicateurs de conformité
Questions éthiques à poser
Exemples de bonnes pratiques éthiques
Exemples de mauvaises pratiques
  1. L’organisation doit songer à l’incidence cumulative sur la perception du public que peuvent avoir ses propres messages (par les images et le texte) et ceux des autres. L’organisation doit s’assurer que ses messages ne nuisent pas au but recherché, soit de gagner un appui en faveur du développement viable à long terme.

Raison d'être
Raison d'être

La présente norme traite des préoccupations relatives à la teneur des messages en général. Les principes du CCCI en matière de développement prônent à la fois l’importance « de combler les besoins fondamentaux des personnes » (4.1) et « de s’attaquer aux causes sousjacentes à l’iniquité mondiale et non pas seulement aux symptômes » (4.3). Les communications qui masquent les causes fondamentales de la pauvreté en ne se concentrant que sur ses conséquences ou la détresse des personnes touchées ne satisfont pas à ces principes.

 

Il arrive souvent que de nombreuses organisations collectent des fonds aux mêmes fins ou à des fins similaires. Ainsi, les donateurs potentiels peuvent se sentir désorientés ou même désabusés s’ils reçoivent des messages divergents de différentes organisations. Une publicité négative au sujet d’une organisation peut nuire à tout le secteur. Les organisations devraient formuler leurs messages en tenant compte de ceux véhiculés par les autres organisations et veiller à ce que tous les messages liés aux collectes de fonds reflètent les principes du Code d’éthique et soient conformes aux normes de fonctionnement.

 

Il arrive souvent, en cas de catastrophe, qu’on se serve d’images ou d’événements dans le but de recueillir d’importantes sommes pour les secours humanitaires et de sensibiliser la population aux causes de la catastrophe. Comme ce sont ces images marquantes que la plupart des gens reçoivent au sujet du développement, elles ont une grande incidence sur le message que le secteur envoie à propos des pratiques de développement.

Retour en haut
Indicateurs de conformité
Indicateurs de conformité
  • L’organisation a effectué une analyse de toutes les images et de tous les textes utilisés dans ses communications. Cette analyse a confirmé que le message général sur le développement était cohérent, véridique et conforme au Code d’éthique du CCCI.
Retour en haut
Questions éthiques à poser
Questiond éthiques à poser
  • Comment le secteur s’en ressentirait-il si toutes les organisations véhiculaient des messages semblables aux nôtres?
Retour en haut
Exemples de bonnes pratiques éthiques
Exemples de bonnes pratiques éthiques
  • Formuler des messages qui sensibilisent la population aux injustices, aux inégalités et aux autres violations des droits de la personne.
  • Veiller à ce que les messages fassent valoir la capacité des partenaires à mettre en œuvre leurs propres solutions.
  • Promouvoir, dans les messages liés à une catastrophe, une intervention humanitaire immédiate et des solutions à long terme qui permettent de s’attaquer aux causes de la catastrophe. Les communications devraient viser à sensibiliser la population aux liens qui existent entre les secours d’urgence, la reconstruction, le développement et, dans bien des cas, les efforts de réconciliation.
Retour en haut
Exemples de mauvaises pratiques
Exemples de mauvaises pratiques
  • Affecter les dons aux interventions d’urgence d’une façon qui réduit la capacité de l’organisation à favoriser les activités de développement à long terme. (En cas de catastrophe, il faut encourager les personnes désireuses de venir en aide aux sinistrés à faire un don en sus de leur contribution régulière.)
  • Soutenir que son organisation utilise mieux les dons que toutes les autres.