S1 - Préambule
S2 - Partenariats
S3 - Gouvernance
S4 - Intégrité organisationnelle
S5 - Finances
S6 - Collecte de fonds & communication avec le public
S7 - Méthodes de gestion & ressources humaines
S8 - Étapes vers la conformité
Questions?
Vous ne trouvez pas les réponses à vos questions ? Contactez-nous par courriel !
J'ai une question
PDF
Imprimer
Small
Medium
Large
English
Table des matières
Intégrité organisationnelle
S 4.1
Raison d'être
Indicateurs de conformité
Questions éthiques à poser
Exemples de bonnes pratiques éthiques
Exemples de mauvaises pratiques
  1. L’organisation doit mener ses activités avec intégrité et transparence. Elle doit rendre publique avec rigueur toute l’information pertinente à ses buts, programmes, finances, activités, résultats ainsi qu’à son efficacité et à sa gestion. Font exception les questions personnelles, juridiques, les renseignements exclusifs et éthiques et les prescriptions juridiques touchant la protection de la vie privée.

Raison d'être
Raison d'être

La présente norme repose sur les principes de responsabilité et de transparence. Pour qu’une organisation puisse rendre compte de ses décisions et de ses actions et de leurs résultats, elle doit au moins fournir à la population des renseignements exacts et complets à son sujet et au sujet du travail qu’elle accomplit. Ces renseignements doivent comprendre des données et des chiffres de base et porter sur les politiques, les mécanismes et les processus de l’organisation.

 

Dans le contexte de l’éthique organisationnelle, l’intégrité signifie qu’il existe une cohérence entre les valeurs, les principes et les actions de l’organisation et que cette cohérence s’observe dans l’ensemble du système et des processus de l’organisation.

 

Bien que la transparence soit toujours le principe de base des organisations, il peut arriver que la divulgation de certains renseignements lui fasse du tort. La divulgation de renseignements sur une nouvelle initiative ou sur des négociations risque de limiter la capacité de l’organisation d’assurer le succès de l’initiative ou la confidentialité du processus. Dans certains pays, on se sert des renseignements sur les activités et les partenaires ayant été rendus publics pour brimer les droits des personnes qui œuvrent pour des organisations de la société civile.

Retour en haut
Indicateurs de conformité
Indicateurs de conformité
  • Les renseignements sont complets et exacts et ils sont rendus publics rapidement.
  • L’organisation veille à ce que la divulgation des renseignements n’entrave pas la protection de la vie privée et ne mette personne en danger.
Retour en haut
Questions éthiques à poser
Questiond éthiques à poser
  • Les renseignements rendus publics sont-ils facilement accessibles à la population?
  • Est-ce que certains de nos partenaires courraient des risques si des renseignements particuliers étaient divulgués au sujet de notre partenariat?
Retour en haut
Exemples de bonnes pratiques éthiques
Exemples de bonnes pratiques éthiques
  • Rendre les renseignements sur l’organisation facilement accessibles.
  • Inscrire sur les documents imprimés quels renseignements ont été rendus publics et comment ils peuvent être obtenus.
  • Se doter d’une politique claire en matière de confidentialité.
Retour en haut
Exemples de mauvaises pratiques
Exemples de mauvaises pratiques
  • Ne rendre qu’une partie de l’information publique pour que l’on tire des conclusions erronées ou trompeuses.
  • Communiquer des renseignements qui ne sont plus exacts.