CCCI - CCIC
ACCUEIL RECHERCHE PLAN DU SITE CONTACT ENGLISH

Ressources

Information. Engagement. Réseautage.

À PROPOS NOS INTÉRÊTS GROUPES DE TRAVAIL MÉDIAS RESSOURCES MEMBRES
Emploi
Ressources en emploi
Bénévolat et stages
Qui fait quoi
Coin des membres
Passer à l'action
Archives
Publications
Bon de commande
Liens


IMPRIMER

Discours du Trône : Il est temps pour le Canada de " faire le poids " sur la scène internationale
Réaction des ONG : Il est temps que le discours du Trône devienne réalité

Communiqué de presse

Le mardi 3 février 2004

Le premier ministre Paul Martin exposait hier dans le discours du Trône sa vision du rôle du Canada à l'échelle planétaire, une vision qui rétablit la fierté et l'influence du Canada dans le monde. Le président-directeur général du Conseil canadien pour la coopération internationale, Gerry Barr, estime que le Canada n'a que trop tardé à faire le poids sur la scène internationale. " Il est temps que le discours du Trône devienne réalité ".

Le discours du Trône souligne des points cruciaux. La législation sur l'accès critique aux médicaments essentiels est de nouveau à l'ordre du jour : 14 millions de personnes meurent chaque année de maladies évitables parce qu'elle ne peuvent se procurer les médicaments nécessaires. " Il faut bien faire passer le message ", déclare M. Barr. On ne saurait imposer des limites touchant les médicaments, les maladies, ni les pays admissibles.

Le Premier ministre a raison d'affirmer que nous tenons à ce que les institutions multilatérales soient efficaces. " Cela signifie que les pays en développement doivent avoir leur mot à dire lorsque des décisions prises à l'échelle internationale ont des répercussions sur leur santé et leurs moyens de subsistance ", déclare M. Barr.

Pour que le Canada fasse le poids sur la scène internationale, il nous faut nous respecter nos engagements afin d'éliminer la pauvreté. Les Nations unies ont adopté les Objectifs de développement du millénaire en décembre 2000. Toutefois, sans une augmentation de l'aide, le monde ne pourra atteindre ces objectifs minimaux qui visent à réduire d'ici à 2015 la pauvreté, la faim, l'analphabétisme et la discrimination à l'égard des femmes. Le prochain budget fédéral doit traduire l'engagement du gouvernement du Canada d'accroître l'aide étrangère de 12 p. 100 annuellement jusqu'à 2009 et de 15 p. 100 annuellement entre 2009 et 2015 pour que le Canada fasse sa juste part et parvienne à l'objectif de 0,7 p. 100 du RNB fixé par l'ONU.

Les ONG applaudissent la décision d'effectuer un examen intégré des politiques internationales du Canada sous la houlette d'un comité parlementaire. " Nous espérons que des options seront communiquées d'ici à l'automne et que l'étape d'examen par le comité favorisera un véritable engagement et des consultations auprès des Canadiennes et des Canadiens ", a souligné M. Barr.

Le Canada peut rendre le monde meilleur, mais seulement en respectant ses engagements et en changeant le discours en réalité.

Pour tout renseignement, joindre :

Katia Gianneschi
Relations avec les médias
Conseil canadien pour la coopération internationale
(613) 241-7007, poste 311
katiag@ccic.ca



TOP
 
  • COIN DES MEMBRES
  • QUI FAIT QUOI
  • Devenez membre
  • Emploi
  • Programme en 10 points
  • Code d'éthique
  • Bilan de l'aide