CCCI - CCIC
ACCUEIL RECHERCHE PLAN DU SITE CONTACT ENGLISH

Ressources

Information. Engagement. Réseautage.

À PROPOS NOS INTÉRÊTS GROUPES DE TRAVAIL MÉDIAS RESSOURCES MEMBRES
Emploi
Ressources en emploi
Bénévolat et stages
Qui fait quoi
Coin des membres
Passer à l'action
Archives
Publications
Bon de commande
Liens


IMPRIMER

Un cadre conceptuel pour le Cercle d’études sur le travail conjoint des ONG et du secteur privé intitulé « NGO Engagement with the Private Sector on a Global Agenda to End Poverty »

À partir des idées issues de la première réunion du CCCI en vue d’établir le contenu et la structure du cercle d’études, nous proposons d’analyser et de soupeser les enjeux complexes liés à toute collaboration entre les ONG et le secteur privé selon la démarche suivante.

Pour atteindre notre objectif principal qui consiste à élaborer un programme pour l’élimination de la pauvreté à l’échelle mondiale, nous devons nous assurer des retombées bénéfiques de notre collaboration avec le secteur privé. À cette fin, nous proposons que la question suivante serve de guide à l’élaboration du cadre du cercle d’études : La collaboration entre les ONG et le secteur privé permet-elle d’obtenir un comportement organisationnel favorable au programme pour l’élimination de la pauvreté ?

À la lumière des différentes formes de collaboration entre des ONG et le secteur privé ou une entreprise en particulier - en vue d’atteindre cet objectif, les participants au cercle d’études analyseront et soupèseront les enjeux et les effets en ce qui a trait aux valeurs, à la mission, aux rôles et aux programmes des ONG. Pour faciliter la tâche et mieux la gérer, et en s’appuyant sur un document de conception préparatoire et en organisant la première session, nous commencerons par aborder trois démarches principales lesquelles semblent résumer les activités conjointes menées jusqu’ici par les ONG et le secteur privé :

  1. Campagne en faveur d’une réglementation nationale et multilatérale appropriée. [La campagne du Rural Advancement Fund International (RAFI) contre la prise de contrôle par les entreprises de la technologie des semences ou les campagnes des ONG contre l’Accord multilatéral sur l’investissement (AMI)];
  2. Dialogue avec les secteurs de l’entreprise ou des sociétés individuellement (codes de conduite adoptés de plein gré, action relative au commerce loyal, dialogue entre intervenants); et
  3. Partenariat avec l’entreprise (planifier un partenariat social et des alliances stratégiques avec le secteur privé).

Bien que ces trois démarches soient bien distinctes en ce qui a trait aux objectifs et stratégies des ONG, des aspects de chacune d’elles pourraient se chevaucher dans certains cas. On pourrait citer comme un exemple original, celui d’une ONG travaillant avec les entreprises pour qu’elles adoptent leur code de plein gré. Dans quelques cas, elle peut aussi assurer le contrôle de la mise en place de ces codes, un service qui est rémunéré par l’entreprise, tout en pressant le gouvernement d’instaurer des normes minimales.

En outre, certaines ONG pourraient collaborer simultanément avec une entreprise sous divers angles (représentation-dialogue-partenariat). La dynamique ou la synergie entre les différents modes de collaboration avec l’entreprise pourraient apporter une valeur ajoutée ou miner les effets de leur action ou de leurs campagnes. Le cercle d’études examinera ces synergies et dégagera les points communs ou ceux qui se chevauchent dans les trois démarches.

Pendant toute la durée du cercle d’études, les participants se pencheront sur les hypothèses relatives aux changements qui pourraient avoir des répercussions sur la pauvreté. Ils dégageront les enjeux et les leçons tirées des diverses expériences de collaboration avec le secteur privé. Ils détermineront également les questions de fond émergeant de ces relations et propres à éliminer la pauvreté, et travailleront aux stratégies qui peuvent mener au but final.

Pour faciliter le travail préparatoire à la première session, un consultant rédigera un document de base sur les principes directeurs, ainsi que les questions de fond qu’examinera le groupe de réflexion du Cercle d’étude. La synthèse des questions de fond permettra d’adopter une formule pour la première session.


TOP
 
  • COIN DES MEMBRES
  • QUI FAIT QUOI
  • Devenez membre
  • Emploi
  • Programme en 10 points
  • Code d'éthique
  • Bilan de l'aide