CCCI - Flash
Le bulletin électronique bi-mensuel www.ccic.ca
IMPRIMER ENGLISH

Flash

Le 26 octobre 2007

Dernières nouvelles

  1. Réaction du CCCI au discours du Trône du 16 octobre 2007. Selon le discours du Trône du gouvernement fédéral, " le Canada est redevenu un acteur crédible dans le monde "; toutefois, bien des Canadiennes et des Canadiens pourraient répondre : " Je demande à voir. " En effet, malheureusement, la veille même de la Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté de l'ONU, le gouvernement est resté muet, dans son discours, quant à ses engagements en matière d'aide internationale. En effet, le discours passe sous silence de nombreux détails d'importance critique au sujet de l'aide, du commerce, du développement et de la paix. Le CCCI espère que cela ne s'arrêtera pas là. Le CCCI sera à l'affût de signes montrant que le gouvernement prend au sérieux les intentions qu'il a exprimées dans son discours au sujet du retour aux valeurs canadiennes dans la politique étrangère. Pour connaître la réaction complète du CCCI, lire le communiqué à l'adresse www.ccic.ca/f/004/news_2007-10-16_throne_speech.shtml

  2. Le CCCI réclame un mandat élargi pour le nouveau groupe consultatif sur l'Afghanistan. Le groupe consultatif indépendant du premier ministre constitue une excellente occasion pour le Canada de revoir les objectifs de sa présence en Afghanistan. À condition toutefois qu'il élargisse son champ de réflexion. Le groupe, présidé par l'ancien vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères John Manley, a reçu du gouvernement le mandat de se pencher sur quatre options, portant toutes sur le déploiement militaire ou le retrait des troupes. " Nous aimerions que la consolidation de la paix et le développement fassent partie des options proposées ", explique Gerry Barr, président-directeur général du CCCI. " Et on ne peut pas attendre 2009 pour commencer à parler de paix. Les Afghans ont besoin de la paix dès maintenant. " Le CCCI et ses membres demandent au groupe de consulter pleinement les ONG canadiennes et afghanes dans leurs recherches, leurs délibérations et leurs recommandations. Pour en savoir plus, lire www.ccic.ca/f/home/index.shtml .

  3. Colloque sur le Darfour à l'Université d'Ottawa. Du 9 au 11 novembre 2007, le Canadian Centre for Genocide Education, STAND Canada, STAND Ottawa, Canadians Against Slavery and Torture in Sudan, EUMC, le Comité national arménien du Canada, Genocide Watch, le Département d'histoire et la Faculté de droit de l'Université d'Ottawa et Students Helping Others Understand Tolerance tiendront un colloque sur la crise toujours en cours du Darfour. Cet événement réunira des spécialistes des génocides, des africanistes, des soudanistes et des travailleurs et militants humanitaires canadiens présents dans la région. Parmi les conférenciers figurent le major Brent Beardsley, gestionnaire des opérations pour le lieutenant-général Dallaire au Rwanda, Nigel Fisher, président-directeur général d'UNICEF Canada, Robert Collins, auteur, Gregory Stanton, président de Genocide Watch, et le professeur Samuel Totten, membre du Darfur Atrocities Documentation Team du US Department of State. Pour en savoir plus : www.genocideeducation.ca ou, par courriel, darfur@genocideeducation.ca .

  4. Le premier ministre annonce la nomination de nouveaux secrétaires parlementaires. Il y a lieu de souligner entre autres les nominations suivantes : Deepak Obhrai (Calgary-Est [Alb.]), S.P. pour les Affaires étrangères, Brian Pallister (Portage-Lisgar [Man.], S.P. du min. du Commerce international et de la min. de la Coopération internationale,
    Ed Komarnicki (Souris-Moose Mountain [Sask.]), S.P. du min. de la Citoyenneté et de l'Immigration, Guy Lauzon (Stormont-Dundas [Ont.]), S.P. du min. de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Ted Menzies (MacLeod [Alb.]), S.P. du min. des Finances,
    Mark Warawa (Langley, [C.-B.]), S.P. du min. de l'Environnement, Sylvie Boucher (Beauport-Limoilou [Québec]), S.P. du premier ministre et de Condition féminine,
    Rod Bruinooge (Winnipeg-Sud [Man.]), S.P. du min. des Affaires indiennes et interlocuteur fédéral auprès des Métis et des Indiens non inscrits, et Laurie Hawn (Edmonton-Centre, [Alb.]), S.P. du ministre de la Défense nationale.

  5. Consultation d'automne du Conseil canadien pour les réfugiés. Du 29 novembre au 1er décembre 2007, des défenseurs des droits des réfugiés et des immigrants de partout au Canada se réuniront à Ottawa pour la Consultation d'automne 2007 du CCR sur le thème " Supprimer les obstacles aux droits des réfugiés et des immigrants ". Pour en savoir plus sur la consultation ou pour s'inscrire en ligne, consulter le www.ccrweb.ca/fra/apropos/reunions.htm. Inscrivez-vous avant le 9 novembre pour profiter d'un rabais. Avant la consultation, dans l'après-midi du mercredi 28 novembre, le CCR organisera une Journée nationale de lobby sur la colline du Parlement. Les membres du CCR rencontreront des députés pour discuter des problèmes de réunification des familles, des travailleurs temporaires et de la protection des victimes de la traite des personnes au Canada. Vous voulez en savoir plus au sujet de la Journée nationale de lobby ? Il suffit de cocher la case correspondante dans le formulaire d'inscription ou d'écrire à Colleen French, à l'adresse ccr4@web.ca.

  6. Colloque sur les perspectives du Sud au sujet du financement du développement. La Coalition de l'Initiative d'Halifax, en partenariat avec le CCCI, l'Institut Nord-Sud et le Réseau du Bilan de l'aide, organise un colloque qui aura lieu les 1er et 2 février 2008 pour connaître les perspectives du Sud sur le thème " Évolution du financement du développement mondial : impacts et implications pour l'aide, le développement, le Sud et les Institutions de Bretton Woods ", et pour se pencher sur les aspects qui intéressent la société civile canadienne et internationale. Les détails seront publiés en novembre à l'adresse www.halifaxinitiative.org/Current_Events. Pour en savoir plus, écrire à freillyking@halifaxinitiative.org.

  7. Rapport d'Oxfam sur le coût des conflits en Afrique. L'Afrique souffre énormément des conflits et de la violence armée. Pour la première fois, le RAIAL, Oxfam et Safeworld ont estimé le coût économique des conflits armés pour le développement de l'Afrique. Ainsi, depuis 1990, environ 300 milliards de dollars ont été perdus par l'Algérie, l'Angola, le Burundi, la République centrafricaine, le Tchad, la République démocratique du Congo, la République du Congo, la Côte-d'Ivoire, Djibouti, l'Érythrée, l'Éthiopie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Liberia, le Niger, le Nigeria, le Rwanda, le Sénégal, la Sierra Leone, l'Afrique du Sud, le Soudan et l'Ouganda. Cette somme est équivalente à l'aide internationale accordée par les grands bailleurs de fonds pour la même période. Les conflits armés coûtent à l'Afrique environ 18 milliards de dollars par année et constituent ainsi une entrave majeure au développement. Si cet argent n'était pas gaspillé ainsi, il pourrait régler les problèmes du VIH et du sida en Afrique ou répondre aux besoins de l'Afrique en matière d'éducation, d'eau pure et de services d'assainissement, et prévenir la tuberculose et le paludisme. Les armes les plus couramment utilisées sont les fusils d'assaut Kalachnikov, dont la grande majorité sont importés de l'extérieur de l'Afrique. Pour protéger des vies et des gagne-pain, le Groupe d'experts gouvernementaux de l'ONU mis sur pied en 2008 pour travailler sur le Traité sur le commerce des armes doit assurer un progrès rapide vers un traité solide et efficace. Renseignements : www.oxfam.org/fr/policy/briefingpapers/bp107_milliards_manquants_afrique?set_language=fr.

 

HAUT
Tous droits réservés © 2009 Conseil canadien pour la coopération internationale | info@ccic-ccci.ca