CCCI - CCIC
ACCUEIL RECHERCHE PLAN DU SITE CONTACT ENGLISH

Members

CCIC members include approximately 100 Canadian non-profit organizations working, both in Canada and overseas, on the front lines of social justice, humanitarian aid, economic and democratic development.

À PROPOS NOS INTÉRÊTS GROUPES DE TRAVAIL MÉDIAS RESSOURCES MEMBRES
Organisations membres du CCCI
Événements du CCCI à venir
Profils des membres
Un mot sur les membres


IMPRIMER

 

Profil d'un membre, février 2017

Socodevi

 

CISD

M. Richard Lacasse, lors de sa participation à un séminaire coopératif international organisé par SOCODEVI à Trujillo, au Pérou. Dans ce pays, SOCODEVI contribue à l’amélioration des conditions de vie de 4 000 familles de producteurs et de productrices agricoles dans le cadre de son projet PRODIVCOM..

Ce mois-ci, le CCCI a rencontré Richard Lacasse, directeur général de SOCODEVI, pour discuter de la réunion entre les membres de SOCODEVI et la ministre Bibeau, de la vision de SOCODEVI pour l'avenir et des attentes après l'Examen de l'aide internationale, entre autres choses !

 

CCCI - La ministre Bibeau a récemment rendu visite à SOCODEVI et a rencontré 150 partenaires faisant partie de votre réseau de coopératives et de mutuelles. Selon vous, quel était le principal message de la ministre Bibeau à vos partenaires, et vice-versa?

Richard LacasseLa ministre a livré un message stimulant et optimiste à nos membres, partenaires et invités, en insistant sur le besoin de mettre les femmes au cœur des initiatives de développement dans les stratégies de réduction de la pauvreté, en s’assurant tout particulièrement de leur empowerment. Elle a aussi souligné l’importance du renforcement des compétences des femmes et des hommes comme moyen essentiel d’atteindre cette plus grande autonomisation.

D’ailleurs à cette occasion, SOCODEVI a présenté une capsule vidéo, «10 raisons pour lesquelles les coopératives sont un levier pour l'autonomisation des femmes », document qui est maintenant disponible en ligne sur nos plateformes de communication.  Cette rencontre a aussi permis de souligner le rôle naturel des coopératives dans la promotion de la croissance économique inclusive, dans la création de partenariats justes et dans le renforcement des capacités compte tenu de leur ADN. 

 

CCCI - SOCODEVI est un réseau de sociétés coopératives et de mutuelles. Comment décrieriez-vous ce modèle unique et cette approche de coopération internationale? Quelle est sa principale force?

Richard Lacasse – Le modèle de SOCODEVI possède une force extraordinaire car il peut compter sur l’expérience et l’expertise de coopératives et mutuelles du Québec de tous les secteurs. Ce sont des organisations qui mettent à la disposition des partenaires du Sud des savoir-faire, des expertises et des outils adaptés basés sur des expériences réelles de prise en charge, de développement durable et de mise en place de solutions pour favoriser une croissance économique inclusive et résoudre des problèmes graves de pauvreté et d’inégalités.

Il faut rappeler que près d’un milliard de personnes font partie de coopératives dans le monde, avec plus d’un million de coopératives et que celles-ci contribuent à créer près de 250 millions d’emplois. D’ailleurs soulignons que la FAO reconnait les coopératives comme un outil de réduction de la faim et de la pauvreté et que le Bureau international du travail reconnait les coopératives comme un outil de promotion et de création d’emplois.

 

CCCI - SOCODEVI célébrait récemment son 30e anniversaire. Au fil des ans, vous avez mené plus de 400 projets et 650 missions d'assistance technique. Quelle est votre vision pour le futur de l'organisation?

Richard Lacasse – SOCODEVI veut exceller et être reconnue mondialement dans la mise en place de solutions innovantes et adaptées pour le développement d’entreprises coopératives, mutualistes ou associatives pérennes, qui fourniront des services de qualité à leurs membres et à leur communauté, pour leur permettre de devenir des références dans leur milieu en termes de performance économique et sociale et ayant un impact sur l’amélioration des conditions de vie des populations.  Un gros programme mais nous sommes convaincus qu’il faut faire tous les efforts pour réduire les inégalités et créer les opportunités pour éliminer la pauvreté.  Comme le disait le slogan de l’année internationale des coopératives déclarée par les Nations-Unies en 2012 : Les coopératives, des entreprises pour bâtir un monde meilleur.

 

CCCI - SOCODEVI a participé à l'examen d'aide internationale (EAI) en 2016. Bien qu'il n'y ait pas encore d'engagement officiel, qu'attendez-vous du gouvernement pour le renforcement de la communauté des OSC œuvrant en développement international et en aide humanitaire?

Richard Lacasse – Le document de consultation de l’examen de l’aide soulignait que « nous devrons miser sur nos avantages comparatifs et mettre en place des programmes et des partenariats plus novateurs afin d’obtenir des résultats durables ».  Un des avantages comparatifs du Canada est l’expertise de ses secteurs d’excellence reconnus, qui doivent être mis davantage de l’avant.  Les organisations de la société civile canadienne qui offrent une expertise de qualité et qui ont une forte réputation dans le monde font partie de ces avantages comparatifs du Canada.

Les coopératives au Canada sont un de ces secteurs d’excellence et sont considérées comme un leader mondial à cet égard, faisant aussi partie des valeurs canadiennes.  Il y a une réelle opportunité dans le contexte de la revue de l’aide de renforcer encore plus les liens de partenariat entre le gouvernement du Canada et ses partenaires d’excellence pour contribuer plus fortement à la livraison des programmes d’aide et de coopération au développement.

 

CCCI - SOCODEVI est membre du CCCI depuis l'automne 2015. Pourquoi avez-vous pris la décision de vous joindre au CCCI?

Richard Lacasse Il est important d’avoir une voix forte pour s’assurer que l’agenda de la coopération au développement soit porté haut dans la population canadienne et tout particulièrement auprès des autorités gouvernementales canadiennes. Il nous semble également important d’avoir un lieu d’échanges, d’enrichissement, de partage de pratiques et idées pour faire avancer la cause du développement.

 

 


TOP
 
  • FLASH
  • Emploi
  • Programme en 10 points
  • Principes d'Istanbul
  • Code d'éthique
  • Devenez membre
  • COIN DES MEMBRES
  • Publications du CCCI
  • Emploi