CCCI - CCIC
ACCUEIL RECHERCHE PLAN DU SITE CONTACT ENGLISH

Members

CCIC members include approximately 100 Canadian non-profit organizations working, both in Canada and overseas, on the front lines of social justice, humanitarian aid, economic and democratic development.

À PROPOS NOS INTÉRÊTS GROUPES DE TRAVAIL MÉDIAS RESSOURCES MEMBRES
Organisations membres du CCCI
Événements du CCCI à venir
Profils des membres
Un mot sur les membres


IMPRIMER

Project Ploughshares

Profil d'un membre, octobre 2013

 

MFMC

Des citoyens plaident sur la colline parlementaire lors de la Journée mondiale de l’eau 2009.

Ce mois-ci le CCCI a eu le plaisir de s’entretenir avec la nouvelle directrice générale de Résultats Canada, Amy Bartlett. Amy nous a parlé des débuts de l’organisation, de certains résultats obtenus au fil des ans grâce à leurs efforts de plaidoyer et a donné des détails sur leur conférence annuelle, qui aura lieu à la fin novembre…et bien d’autres choses!

 

CCCI - Qu’est-ce qui a mené à la création de RÉSULTATS? Parlez-nous de l’histoire du réseau au Canada et ailleurs dans le monde?

Amy Bartlett Ce qui distingue RÉSULTATS Canada de la plupart des organismes de développement international, c’est l’accent qui est mis sur le plaidoyer. Notre action suscite chez nos dirigeants la volonté de mobiliser des ressources et d’améliorer les politiques afin d’éliminer la pauvreté dans les pays en voie de développement. Le personnel de RÉSULTATS, de concert avec des citoyens engagés, intervient ainsi à différents niveaux pour assurer l’efficacité de son travail, notamment en rencontrant des décideurs canadiens et étrangers pour relancer le débat sur la pauvreté mondiale, et proposer des solutions rentables et concrètes.

RÉSULTATS a été fondé en 1978 par Sam Daly Harris, un enseignant états-unien qui voyait la nécessité de redonner la démocratie aux citoyens. Le réseau a gagné le Canada en 1986, et depuis, l’organisme de plaidoyer national a pris de l’ampleur pour s’étendre aujourd’hui de Victoria à Québec, aidant des Canadiens ordinaires à devenir des héros de tous les jours. À l’échelle internationale, RÉSULTATS Canada fait partie d’un réseau de six organismes nationaux (États-Unis, Royaume-Uni, Australie, Japon et Mexique) qui s’unissent pour faire avancer des causes communes. Nous sommes aussi membres de plusieurs coalitions et réseaux canadiens et internationaux qui luttent contre la pauvreté dans le monde.

CCCI - RÉSULTATS Canada est un organisme citoyen qui fait beaucoup appel à des bénévoles; quel genre de soutien et de formation leur offrez-vous?

Amy Bartlett – Nous aidons les citoyens canadiens à devenir de véritables agents de changement en leur donnant les compétences et la confiance nécessaires. Les bénévoles de RÉSULTATS sont des citoyens ordinaires qui prennent le temps de s’informer au sujet des enjeux du développement international et qui agissent ensuite en faisant entendre leur voix, en laissant parler leur cœur. Ils doivent parfois sortir de leur zone de confort : la démocratie que nous prônons est loin d’être passive! En moins de deux, on se retrouve à s’entretenir avec des députés, à défendre notre cause dans le journal local, à écrire des lettres d’opinion aux décideurs, et à dénoncer les problèmes mondiaux criants. Avec notre personnel d’expérience, l’expertise de nos militants, nos rencontres de groupe et notre site Web, nos bénévoles ont tout le soutien et toute la formation nécessaires pour se sentir bien renseignés, épaulés, inspirés et confiants. Ils disposent entre autres :

    • d’une feuille d’action mensuelle qui présente le contexte sociopolitique d’un enjeu d’actualité pressant lié à l’éradication de la pauvreté extrême et propose des pistes d’action aux Canadiens;
    • d’outils pour les militants, comme Communiqu’éclair, une stratégie de communication efficace adaptée aux journalistes et aux députés;
    • de rencontres avec d’autres bénévoles tenues chaque mois dans différentes villes canadiennes;
    • d’une conférence téléphonique mensuelle qui permet aux bénévoles de partout au pays de se concerter, de se réjouir des avancées et de faire connaître les pratiques exemplaires.

    CCCI - Quels enjeux vous occupent en ce moment? Pourquoi ces causes vous tiennent-elles à cœur?

    Amy Bartlett – Nous savons pertinemment que si la pauvreté extrême sévit encore, ce n’est pas parce que les ressources manquent, mais bien parce que la volonté politique fait défaut. Notre mission, c’est de susciter dans la classe politique et la population la volonté de mettre un terme à la pauvreté dans ce qu’elle a de plus laid, et d’amener nos concitoyens à exercer leur influence. Nous faisons la promotion de solutions abordables qui ont fait leurs preuves et qui permettraient de tirer de la pauvreté extrême les personnes qui vivent avec moins de 1,25 $ par jour. Il existe plusieurs stratégies clés qui ont été éprouvées, qui sont peu coûteuses et qui, appliquées à grande échelle dans les pays en voie de développement, permettraient à des millions de familles de sortir de cette pauvreté extrême. Voici nos chevaux de bataille :

    1. Interventions médicales afin d’aider les enfants à survivre et à se développer – Comprend les vaccins, les suppléments de vitamine A, les moustiquaires de protection contre les moustiques transmettant le paludisme et l’amélioration de la santé des mères.
    2. Écoles primaires – 75 millions d’enfants n’ont même pas accès à une éducation de base, alors qu’on sait qu’une seule année d’études primaires accroît le salaire futur des garçons de 5 à 15 %, et celui des filles d’encore plus.
    3. Installations sanitaires et hygiène – Dans les pays en voie de développement, les personnes souffrant de maladies évitables liées à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène occupent en tout temps plus de la moitié des lits d’hôpitaux.
    4. Diagnostic et traitement de la tuberculose – C’est la tueuse numéro un des personnes contaminées par le VIH dans les pays en voie de développement, et la maladie respiratoire qui touche le plus de femmes à l’échelle mondiale. On peut la guérir pour 20 $ seulement.
    5. Microcrédit – Souvent inférieurs à 50 $, ces petits prêts accordés à ceux que les banques conventionnelles ont tendance à dédaigner pourraient permettre à plus de 100 millions de familles dans le monde de sortir de la pauvreté extrême.

    CCCI - Parlez-nous des revendications et des campagnes qui ont porté leurs fruits.

    Amy Bartlett En 25 ans, ce ne sont pas les exemples qui manquent, mais j’en ai un récent pour vous! Le 15 avril 2013, le ministre de la Coopération internationale, M. Julian Fantino, a annoncé l’octroi de 250 millions de dollars additionnels à l’initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite lors du Sommet du vaccin, à Abou Dhabi. Cette décision est une réponse directe aux revendications de nos membres, qui ont écrit dans les journaux, parlé avec des députés et des décideurs et ont même conduit une délégation du Parlement au Malawi, où les députés ont vu des enfants se faire administrer le traitement préventif et ont pu constater par eux-mêmes l’importance d’une telle mesure dans les pays en voie de développement. Un autre exemple : après avoir appris que le ministre de la Coopération internationale n’assisterait pas à l’événement Nutrition for Growth prévu pour juin 2013 à Londres, des citoyens engagés de partout au pays ont approché le ministre de la Coopération internationale pour lui demander d’assister aux rencontres du 8 juin, sachant que la présence du Canada pourrait inciter d’autres grands pays donateurs à engager plus de fonds et à s’investir davantage dans la prévention de la dénutrition. Nos efforts ont porté leurs fruits : le ministre a non seulement participé au sommet, mais il a aussi augmenté les fonds destinés aux programmes de nutrition dans les pays en voie de développement. D’ailleurs, le Canada est de loin le donateur le plus généreux sur ce plan. En 2011, il a consacré 218 millions de dollars américains aux programmes de nutrition de base, soit plus du double de ce que les États-Unis ont donné. Et grâce à notre vigilance, le Canada a une fois de plus montré la voie lors du sommet, où le ministre Fantino a annoncé l’octroi de 145 millions de dollars aux programmes de nutrition.

    CCCI - RÉSULTATS Canada dirige aussi depuis l’an dernier la campagne « Abolissons la pauvreté ». Quels sont les points communs et les différences entre RÉSULTATS et cette campagne?

    Amy Bartlett – RÉSULTATS Canada dirige effectivement la campagne Abolissons la pauvreté (ALP) au Canada, et si les enjeux et les approches se recoupent en partie, les moyens d’action utilisés et le public ciblé sont loin d’être les mêmes. Ainsi, ALP prône chaque mois une action particulière, comme le fait RÉSULTATS Canada, mais les enjeux qu’elle aborde sont beaucoup plus larges étant donné que son mandat touche autant le Canada que le reste du monde, et comprend la question de l’environnement. Les modes de revendication ne sont pas les mêmes également : les militants d’ALP sont surtout actifs sur le Web, tandis que ceux de RÉSULTATS Canada œuvrent plutôt sur le terrain et misent sur les bonnes vieilles méthodes (lettres d’opinion dans les journaux, entretiens avec les députés, etc.). Ensemble, ces deux organismes de revendication renforcent et unissent le mouvement citoyen au Canada, et offrent à la population toutes sortes de moyens de se mobiliser autour de certains des plus gros enjeux de notre génération, dont l’éradication de la pauvreté dans le monde.

    CCCI - Pourquoi est-il important pour RÉSULTATS d’être membre du CCCI?

    Amy Bartlett – Cette appartenance au CCCI fait partie intégrante de notre travail comme OSC canadienne, et nous profitons chaque jour des avantages qu’apporte le fait d’être un partenaire de la coalition. Que ce soit en favorisant la collaboration autour d’événements et d’activités, en donnant des ateliers de perfectionnement des compétences ou en faisant la promotion des normes de reddition de compte et de transparence du milieu avec son Code d’éthique, le CCCI est un porte-parole de la société civile canadienne, une plateforme rassembleuse qui, en nous unifiant, accroît notre pouvoir de changer les choses. En tant qu’organisme fondé sur l’action citoyenne, RÉSULTATS Canada sait mieux que personne combien les partenariats et la collaboration sont importants pour changer le monde de façon efficace et durable. Dans cette optique, le CCCI est essentiel à la création d’une société civile canadienne solide, durable et efficace.

    CCCI - Du 30 novembre au 2 décembre, RÉSULTATS Canada tiendra une conférence nationale à Ottawa. Quels seront les grands thèmes de cette conférence et à qui s’adresse-t-elle?

    Amy Bartlett – La conférence 2013 de RÉSULTATS Canada « Faire entendre nos voix pour le monde que nous voulons », qui aura lieu à Ottawa, est l’occasion par excellence pour les OSC et les citoyens ouverts sur le monde de se rassembler pour perfectionner leur démarche militante, réseauter avec d’autres acteurs de la lutte contre la pauvreté et faire un bilan des stratégies et des données les plus récentes concernant l’élimination de la pauvreté. Plus précisément, elle donne la chance de rencontrer des gens partageant les mêmes préoccupations pour :

    1. découvrir de la bouche de conférenciers de renommée mondiale des solutions éprouvées et peu coûteuses pour éradiquer la pauvreté;
    2. développer ses compétences et sa confiance afin de devenir un militant plus efficace;
    3. s’entretenir avec des décideurs politiques et des journalistes prêts à révéler comment s’y prendre pour retenir leur attention.

    La conférence nationale se terminera par une journée de rencontres sur la colline du Parlement où nous ferons pression auprès des décideurs en exigeant qu’ils travaillent plus activement à sauver des vies dans les pays en voie de développement. Les places sont limitées, alors réservez la vôtre dès maintenant!

     


TOP
 
  • FLASH
  • Emploi
  • Programme en 10 points
  • Principes d'Istanbul
  • Code d'éthique
  • Devenez membre
  • QUI FAIT QUOI
  • COIN DES MEMBRES
  • Publications du CCCI
  • Emploi