CCCI - CCIC
ACCUEIL RECHERCHE PLAN DU SITE CONTACT ENGLISH

Members

CCIC members include approximately 100 Canadian non-profit organizations working, both in Canada and overseas, on the front lines of social justice, humanitarian aid, economic and democratic development.

À PROPOS NOS INTÉRÊTS GROUPES DE TRAVAIL MÉDIAS RESSOURCES MEMBRES
Organisations membres du CCCI
Événements du CCCI à venir
Profils des membres
Un mot sur les membres


IMPRIMER


MATCH International

Profil d'un membre, février 2013

Malawi

Malawi : Réutilisables et fabriqué localement, ces serviettes hygiéniques permettent la pleine participation des filles à l'école, tout en fournissant des opportunites de travail pour les femmes locales

CCCI: MATCH International a été fondée il y a près de 40 ans. Après avoir traversé une crise, elle refait maintenant surface, forte d’une stratégie et d’une structure repensées. Il s’agit là d’une histoire qui finit bien pour notre secteur. Pouvez-vous nous faire part de certains des principaux facteurs qui ont contribué à ce retour réussi?

MATCH: MATCH est épaulée par des partisans très loyaux et dévoués. Bon nombre de femmes qui ont commencé à soutenir l’organisation au moment de sa fondation en 1976 par Norma Walmsley et Suzanne Johnson-Harvor continuent de le faire aujourd’hui. Au cours de la crise, jamais nous ne nous sommes sentis seuls, et c’est encore le cas à l’heure de notre transformation. En outre, notre relation administrative stratégique avec l’EUMC nous a aidés à gérer les besoins de l’organisation.

MATCH a passé beaucoup de temps à discuter de l’organisation avec un éventail de partenaires et d’intervenants; nous leur avons demandé comment nous pourrions renouveler notre pertinence, respecter l’héritage de l’organisation et la réorienter tout en restant fidèles à sa mission fondamentale : soutenir les femmes à l’échelle locale. Le retrait du financement de l’ACDI nous a obligés à nous pencher sur toutes ces questions et à repenser notre modèle de viabilité.


CCCI: Pouvez décrire le rôle et le créneau qu’occupe MATCH International par rapport aux différentes organisations de développement international qui défendent les droits des femmes?

MATCH: Au fil des ans, MATCH a travaillé avec plus de 500 organisations des pays du Sud œuvrant à la défense des droits des femmes, leur apportant un financement qui, bien que modeste, a parfois eu d’importantes répercussions. MATCH a toujours adopté une approche fondée sur les droits et travaillé exclusivement avec des organisations dirigées par des femmes. Désormais, nous concentrerons nos efforts de développement sur un fonds international pour les femmes unique en son genre au Canada.

Nous sommes également convaincus du bien-fondé de notre travail au Canada. Par conséquent, nous continuerons de réunir des Canadiens autour des questions touchant les droits des femmes du monde entier et sensibiliserons davantage le grand public à l’importance de cette cause.


CCCI: MATCH soutient la Campagne internationale pour mettre fin aux viols et à la violence fondée sur le genre en situation de conflit. Pouvez-vous nous en dire plus sur cette initiative?

MATCH: MATCH s’est engagée dans cette campagne aux côtés de milliers d’organisations et d’individus. Cette initiative vise à canaliser les énergies pour réclamer la fin de l’utilisation du viol comme arme de guerre, protéger les victimes de viol et de violence en situation de conflit et exiger que les auteurs de tels actes soient poursuivis. Le Canada a été l’un des premiers à se joindre au mouvement; le 20 juin 2012, le Nouveau Parti démocratique du Canada a déposé à la Chambre des communes une motion visant à réaffirmer l’engagement du Canada à appliquer les résolutions sur les femmes, la paix et la sécurité du Conseil de sécurité de l’ONU, mais aussi à faire du pays un leader mondial dans la lutte contre la violence sexuelle en situation de conflit. Pour remporter cette lutte, il faudra, en plus d’un effort international concerté, que le Canada fasse preuve de leadership tant sur la scène politique qu’au sein de la société civile.


CCCI: Votre stratégie de renouveau (2013-2016) mise entre autres sur le nouveau Fonds femmes et innovation sociale de MATCH; pouvez-vous expliquer à quoi servira ce programme?

MATCH: Se fondant sur les centaines de fonds pour les femmes mis en place partout dans le monde, MATCH croit que ce modèle joue un rôle important sur le plan du développement et de l’action philanthropique. Les fonds pour les femmes ont toujours privilégié les investissements dans le leadership et l’autonomisation des femmes et des filles, influant dans la foulée sur plusieurs aspects du changement social, y compris les systèmes, les attitudes et les normes sociales.

MATCH lancera son fonds pour les femmes en 2013, lequel mettra d’abord l’accent sur l’innovation sociale. Nous explorerons les possibilités de partenariat avec des organisations de femmes de partout dans le monde qui adoptent des approches créatives ayant un effet de catalyseur sur la défense des droits des femmes et des filles de leur communauté. Le Fonds femmes et innovation sociale de MATCH investira dans une gamme d’initiatives axées sur le changement social, notamment sur le soutien à la fondation de mouvements (surtout par les jeunes femmes), sur l’utilisation novatrice des technologies et sur la promotion des femmes dans l’espace public et politique.

CCCI: La Journée internationale de la femme approche à grands pas; selon MATCH, quels sont les problèmes les plus criants qu’éprouvent encore les femmes en 2013?

MATCH: Les statistiques sur les femmes vivant dans la pauvreté sont effarantes. Dans beaucoup de pays, elles n’ont toujours pas de droits fonciers. Chaque jour, le trafic de centaines de milliers d’entre elles a lieu au sein des pays ou entre les États. Beaucoup plus de femmes que d’hommes sont réfugiées ou déplacées à l’intérieur de leur propre pays. Ceux qui œuvrent au développement savent d’ailleurs que la pleine reconnaissance des droits des femmes est essentielle à la réussite et à la durabilité de leurs efforts.

Nous sommes malgré tout très encouragés par le fait que le grand public est de plus en plus sensibilisé à ces graves problèmes. Ces dernières années, les droits des femmes sont de plus en plus « internationalisés ». Plus que jamais, les viols et les actes violents dont sont victimes les femmes et les filles soulèvent l’indignation du monde entier. Des mouvements gagnent en importance au sein des peuples comme des hautes sphères du pouvoir. Dans le cadre de la campagne VDay du 14 février dernier, des millions de personnes ont uni leurs voix pour que cessent les viols. Des organisations de partout dans le monde joignent leurs forces pour mettre fin aux viols et à la violence contre les femmes en situation de conflit. Cette année, on a observé la première Journée internationale de la fille. Aux États-Unis, la campagne « Women Moving Millions » a permis d’amasser 200 millions de dollars pour la défense des droits des femmes, et ce chiffre continue de grimper. Au pays, le mouvement Idle No More est en grande partie dirigé et inspiré par des femmes. Chez MATCH, nous sommes convaincus que l’action mondiale amorce un tournant.

 


TOP
 
  • COIN DES MEMBRES
  • FLASH
  • QUI FAIT QUOI
  • Devenez membre
  • Emploi
  • Programme en 10 points
  • Code d'éthique
  • Bilan de l'aide