CCCI - CCIC
ACCUEIL RECHERCHE PLAN DU SITE CONTACT ENGLISH

Members

CCIC members include approximately 100 Canadian non-profit organizations working, both in Canada and overseas, on the front lines of social justice, humanitarian aid, economic and democratic development.

À PROPOS NOS INTÉRÊTS GROUPES DE TRAVAIL MÉDIAS RESSOURCES MEMBRES
Organisations membres du CCCI
Événements du CCCI à venir
Profils des membres
Un mot sur les membres


IMPRIMER

Christian Children’s Fund of Canada

Profil d'un membre novembre 2012

Ce mois-ci, le CCCI s’est entretenu avec Mark Lukowski, président-directeur général du Christian Children’s Fund of Canada (CCFC), une ONG canadienne de Markham, en Ontario. Le travail qu’effectue le CCFC avec ses collègues dans les pays en développement s’articule principalement autour du développement des enfants et des communautés. Dans l’entretien, Mark a souligné les succès et les défis qui ont marqué les cinquante ans d’activité de l’organisme, et parlé d’une initiative des plus spéciales : l’enquête jeunesse internationale « Small Voices, Big Dreams ».

Rosemary McCarney
Mark Lukowski, président-directeur général du CCFC, en Ethiopie

CCCI: Pour mieux situer où en est le CCFC aujourd’hui, décrivez-nous quelques-uns des plus grands succès et défis que vous avez connus au cours des dernières années.

CCFC : Les trois dernières années ont été marquées par des changements d’une ampleur que notre organisme n’avait jamais connue, même en cinquante ans. Nous avons subi un profond remaniement qui a touché nos dirigeants et nos orientations. Le Fonds est maintenant dirigé par des personnes d’expérience venant autant du monde des ONG que des milieux financiers. C’est d’eux qu’est née notre approche globale fondée sur les résultats, une approche qui a non seulement accru notre capacité à mesurer les répercussions et les changements, mais nous a aussi rendus plus efficaces et mieux connus, et nous a apporté de nouvelles sources de financement, au Canada et ailleurs, qui nous permettent de multiplier nos activités auprès des enfants.


CCCI: Le Canada compte de nombreux organismes de développement international axés sur les enfants; en quoi le CCFC s’en démarque-t-il?

CCFC : Notre marque de commerce, c’est d’abord notre engagement à collaborer avec les ONG locales dans une perspective de mentorat à long terme. Nous agissons auprès des enfants par le biais d’organismes communautaires respectés afin d’investir dans les ressources locales et de laisser derrière nous une solide structure sociale. Nous pratiquons aussi une analyse approfondie des étapes de vie des enfants qui nous donne une vision holistique de la pauvreté et des facteurs de vulnérabilité présents tout au long de leur vie. Nous sommes tous conscients que pour qu’il y ait réellement développement, la communauté doit être capable de prendre en main sa direction et son avenir. Nous savons qu’en investissant dans les organismes locaux, nous préparons un avenir meilleur pour les enfants.


CCCI : Y a-t-il une expérience sur le terrain qui témoigne du travail du CCFC aujourd’hui et dont vous êtes particulièrement fier?

CCFC : Je suis particulièrement fier du travail que nous avons accompli en matière d’éducation et de développement des jeunes enfants. C’est un privilège de pouvoir agir aux premières étapes de leur développement. Nous sommes parvenus, au moyen de modèles novateurs et de partenariats internationaux tout à fait uniques, à améliorer considérablement les programmes scolaires et le système d’éducation des gouvernements bénéficiaires. Le succès dont je vous parle a trait à deux des pays où nous œuvrons, et dont les gouvernements perpétuent maintenant nos pratiques. Nous faisons aussi des progrès intéressants en développement avec l’aide d’entités du secteur privé. Nous nous sommes lancés en terrain inconnu en établissant des partenariats inhabituels avec le monde des affaires afin d’aider les entrepreneurs à devenir indépendants et à rentabiliser leurs entreprises. Dans tous nos programmes, la participation des enfants et des jeunes est encouragée, et nous gagnons infiniment à les côtoyer et à connaître leur avis dans une optique de planification de nos activités futures.


CCCI : Chaque année, le CCFC participe à une enquête internationale s’adressant aux jeunes et publie un rapport intitulé « Small Voices, Big Dreams ». Parlez-nous du rapport de cette année et de son incidence sur vos activités.

CCFC : « Small Voices, Big Dreams » est une enquête internationale dont les résultats sont publiés lors de la Journée mondiale de l’enfance (le 20 novembre). L’enquête, financée par le Christian Children’s Fund of Canada et la ChildFund Alliance, un réseau international formé avec 11 autres organismes axés sur le développement des enfants, explore les espoirs, les rêves et les craintes d’enfants de 10 à 12 ans vivant dans 47 pays, dont le Canada. Cette année, elle comptait aussi des questions sur l’environnement. Conclusion : le tiers des enfants interrogés considère la pollution comme le problème environnemental le plus inquiétant, tandis qu’environ un cinquième se dit surtout inquiet à cause des catastrophes naturelles comme les sécheresses, les tremblements de terre et les inondations. Cette enquête nous aide à orienter notre approche axée sur les enfants.

 

CCCI : Le CCFC est membre du CCCI depuis longtemps. Quels aspects de la collaboration au sein du secteur du développement international importent le plus au CCFC actuellement?

CCFC : Nous sommes heureux de faire partie du CCCI, mais nous reconnaissons que ce partenariat est en fait une proposition de valeur et une relation qui devrait être gagnant-gagnant. On en profite à la mesure de ce qu’on y investit. La valeur de cet engagement tient aux interactions régulières avec le personnel du Conseil et aux contributions sérieuses dans les principaux domaines de l’analyse, de la promotion et de la recherche. Nous avons beaucoup appris cette année de plusieurs sondages clés, d’entrevues et de publications axées sur des réalisations concrètes et des expériences vécues et, bien sûr, des occasions variées de prendre part à des séminaires et à des ateliers relatifs aux domaines qui nous touchent. Le CCFC a beaucoup à apporter au débat. Nous continuons donc de saisir les occasions de participer et espérons être considérés par nos pairs comme une source d’information et un foyer de réflexion fiable.

 


TOP
 
  • COIN DES MEMBRES
  • FLASH
  • QUI FAIT QUOI
  • Devenez membre
  • Emploi
  • Programme en 10 points
  • Code d'éthique
  • Bilan de l'aide