Bulletin électronique du CCCI: Février 2014                                À propos     |     Contactez-nous
banner image


MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE-DIRECTRICE GÉNÉRALE

 

Environnement propice pour les OSC – un programme commun pour les organismes caritatifs et sans but lucratif au Canada?

Julia Sanchez
Depuis le jour où j‘ai commencé à travailler au CCCI, j’ai appuyé l’idée que les OSC du secteur du développement international bénéficieraient grandement d’un renforcement de leurs liens avec d’autres groupes de la société civile canadienne. C’est vrai tant au plan des thèmes – par exemple autour d’enjeux tels que la pauvreté, les inégalités, les droits humains et l’environnement – que sur le plan du développement organisationnel – en ce qui concerne notamment le recours stratégique à des bénévoles, les structures de bonne gouvernance et la mise en conformité avec les exigences légales et règlementaires changeantes pour le secteur en général. Mais de plus en plus, il y a un enjeu prédominant qui unit toute la société civile, que ce soit ici ou à l’étranger : celui de l’environnement propice.

Mais qu’est-ce qu’un environnement propice exactement? Beaucoup d’entre nous savons probablement ce que ça veut dire pour le milieu des affaires et pour le secteur privé, mais nous n’affichons pas la même clarté et la même confiance lorsque vient le temps d’affirmer ce que cela veut dire pour nous-mêmes. Une des premières définitions acceptées du concept peut être attribuée à Jeff Thindwa, de la Banque mondiale, qui affirmait en 2001 qu’un « environnement propice est un ensemble de conditions interdépendantes – légales, organisationnelles, fiscales, informationnelles, politiques et culturelles – qui ont des conséquences sur la capacité des acteurs du développement comme les OSC à s’investir dans des processus de développement de manière durable et efficace ».

Essentiellement, pour que les organisations de la société civile puissent  agir au sein de la société en tant qu’acteurs de plein droit du développement, et pour réaliser notre plein potentiel, nous avons besoin que les gouvernements favorisent la mise en place d’un environnement propice afin que les OSC puissent s’épanouir. Mais si nous examinions notre situation ici,  au Canada, à travers cette même lentille, nous serions surpris du faible niveau de conscience et d’appropriation de ce programme chez les organismes caritatifs canadiens dans leur ensemble. Et même s’il est vrai que la société civile dans plusieurs pays en développement mène une bien plus grande bataille pour obtenir cet espace et cette reconnaissance, souvent avec des enjeux beaucoup plus grands, nous devrions savoir qu’il ne faut pas baisser notre garde chez nous lorsque notre environnement devient hostile et défavorable, comme c’est le cas aujourd’hui.

Récemment, j’ai été invitée à une rencontre à Toronto qui réunissait un groupe fort intéressant pour « une discussion en table-ronde afin d’explorer les opportunités pour faire progresser les politiques publiques dans la mesure où elles affectent le secteur des organisations caritatives et sans but lucratif au Canada ». Ce fut une bonne rencontre qui a permis de réunir des gens et des organisations qui ne se parlent pas toujours beaucoup mais qui, pourtant, font face au même environnement difficile dans leurs domaines respectifs.

Cependant, deux choses en particulier m’ont étonnée lors de cette rencontre : la première, c’est lorsqu’un ancien greffier du conseil privé nous a demandé pourquoi nous ne faisions pas valoir avec plus de force et de clarté la nécessité de réintroduire le financement de base ou institutionnel. Le droit de rechercher du financement est une partie intégrante de notre liberté d’association en tant qu’organisations, comme nous l’a rappelé Maina Kiai, Rapporteur spécial des Nations Unies. Au niveau international, assurer le financement à long-terme pour le renforcement institutionnel des OSC est au cœur de nos demandes. Alors pourquoi avons-nous abandonné cette demande chez nous?

L’autre chose qui m’a étonnée, c’est que j’étais la seule personne à souligner le fait que l’existence d’une société civile dynamique est une condition préalable à une saine démocratie et devrait être au cœur de nos discussions et de nos préoccupations.  Je pense que mes observations et mes rappels ont été bien reçus. Et même si cela va peut-être de soi pour certain, je crois que ça vaut la peine de le répéter : la santé du secteur est liée ultimement à la capacité des citoyens de pouvoir s’impliquer dans la vie démocratique au Canada, et par conséquent, elle est intimement liée à la santé de notre système démocratique.

Les échanges qui ont eu lieu lors de cette rencontre et avec d’autres organisations de la société civile canadienne ont été particulièrement utiles dans la mesure où ils ont permis de mettre en lumière le programme commun qui est celui de toutes les OSC au Canada. Lorsque les groupes environnementaux, les groupes autochtones ou les organisations de droits des femmes sont ciblés parce qu’ils défendent des causes qui sont importantes pour eux (et pour nous tous évidemment), et parce qu’ils s’opposent aux visions et aux priorités du gouvernement actuel, notre démocratie est en danger. Et à terme, notre capacité collective à défendre ce que nous croyons important est également en danger. En tant qu’organismes caritatifs et sans but lucratif du Canada, nous avons le droit (et l’obligation) de participer au débat politique, et sur les politiques, qui concerne la direction empruntée par notre secteur en général, et le type d’environnement propice que nous voulons en tant que société civile afin de nous assurer de jouer un rôle important dans le façonnement de notre démocratie.

Et je suis convaincue qu’en tant qu’OSC de développement international, nous avons une contribution particulière à faire étant donné notre long engagement autour de ces enjeux et de notre travail en partenariat et en solidarité avec nos collègues des sociétés civiles des pays du Sud.

Solidairement,

Julia

Cette chronique vous a fait réagir? J’aimerais lire vos commentaires! Veuillez les envoyer à Julia Sanchez.

Séparateur

NOUVEAUX DÉVELOPPEMENTS DANS LE SECTEUR

Mettez l’accent sur les droits humains dans votre travail et sur une plus grande équité dans vos partenariats

Approches fondées sur les droits de la personne et les Partenariats équitablesÀ la fin du mois de janvier, et suite à un atelier-pilote couronné de succès tenu en octobre, le CCCI a publié un nouveau guide en ligne (en français et en anglais) sur les Approches fondées sur les droits de la personne et les Partenariats équitables. Élaboré en collaboration avec l’Institut international Coady et Equitas – Centre international d’éducation aux droits humains, ce guide vise à offrir des outils concrets et pratiques afin de permettre aux organisations d’intégrer une approche basée sur les droits de la personne dans leurs programmes de développement et d’identifier un processus pour aider les organisations à développer de manière volontaire des partenariats équitables.  Ce guide vous aidera à planifier un atelier sur ces enjeux en vous offrant des suggestions sur la manière de préparer l’atelier; un modèle de formulaire d’application pour les participants intéressés; un exercice de préparation à la formation; un modèle d’étude de cas (pour développer votre propre étude de cas dans le cadre de la formation); un modèle d’ordre du jour pour l’atelier; et un questionnaire d’évaluation. Le guide vous aidera aussi à diriger l’atelier en vous proposant des consignes pour animer chaque activité et du matériel de formation pour chacune d’entre elles (par exemple des présentations Powerpoint, des feuilles d’exercice, des feuilles de référence, etc.). Les documents de référence incluent une liste d’acronymes importants et une bibliographie annotée suggérant divers outils et ressources supplémentaires.  Les animateurs utiliseront ce guide pour diriger l’atelier alors que les participants l’utiliseront comme manuel de référence à la fois durant l’atelier et après celui-ci. Il est possible de télécharger le matériel disponible dans plusieurs formats différents, permettant aux utilisateurs de les utiliser et de les adapter à leur guise. Le Conseil de la Colombie-Britannique pour la coopération internationale utilise déjà ce guide avec ses membres !

dividing line

Protégez le budget de l’aide : 21 000 sympathisants ont signé la pétition

n moins de trois semaines, la campagne Protégez le budget de l’aide a mobilisé des milliers de Canadiens et a suscité une couverture médiatique importante. Les deux demandes de la campagne étaient de geler les coupures du budget de l’aide à l’aube du dévoilement  du budget fédéral 2014 et d’utiliser l’ensemble des fonds alloués au développement international (près de 300 millions de dollars du budget de l’an dernier ont été retournés au Conseil du Trésor). Pour le moment, les sympathisants peuvent crier victoire puisqu’aucune coupure budgétaire additionnelle n’a été annoncée pour 2014. Toutefois, n’oublions pas que les coupures annoncées en mars 2012, sur une période de trois ans, sont toujours mises en œuvre – donc le budget de l’aide au Canada continue à diminuer. 

dividing line

Semaine du développement international 2014 : merci d’avoir partagé vos histoires!

En réponse à l’appel lancé aux membres du CCCI ainsi que des conseils régionaux et provinciaux, plusieurs organisations ont présenté des histoires positives et inspirantes sur la manière dont ils font une différence en matière de développement international. La plupart des histoires – incluant de magnifiques reportages photos – ont été publié sur le blogue du Ottawa Citizen sur l’aide et le développement pendant la SDI et, en raison de la qualité des histoires, nous allons continuer à les publier au cours des semaines à venir. Notez qu’il est toujours possible de soumettre des articles pour les blogues du Ottawa Citizen et du CCCI tout au long de l’année en communiquant avec Chantal Havard.

dividing line

Le GTAP a signé une lettre conjointe de la part d’organisations canadiennes à l’ambassade cambodgienne au sujet du respect des droits des travailleurs au Cambodge

GTAPVingt-deux organisations syndicales, communautaires, œuvrant pour la protection des droits humains et de développement international au Canada, incluant le GTAP, ont signé une lettre destinée à l’ambassade cambodgienne. Cette lettre souligne la nécessité de respecter les droits des travailleurs au Cambodge et condamne la violence utilisée par les membres des forces armées et de la police contre les travailleurs du secteur manufacturier en grève dans ce pays.

dividing line

Déclaration exprimant des inquiétudes au sujet des implications de l’Accord de libre-échange Canada-Honduras

Implications de l'Accord de libre-échange Canada-HondurasDans une  déclaration, le Groupe d’orientation politique pour les Amériques (GOPA) s’est joint à 18 autres organisations de la société civile pour exprimer son inquiétude face à l’Accord de libre-échange Canada-Honduras, qui est présentement débattu à la Chambre des communes et qui pourrait contribuer à miner les droits humains et la démocratie au Honduras. Le débat s’est amorcé seulement quelques jours après l’inauguration de Juan Orlando Hernandez, à la suite d’une élection présidentielle très controversée. L’accord de commerce bilatéral a été signé le 5 novembre 2013, dans la période précédant l’élection présidentielle, et en dépit d’une forte opposition. Depuis le coup d’état militaire de 2009 contre le président démocratiquement élu Manuel Zelaya, la violence et la répression ont atteint des sommets au Honduras. Le GOPA  et d’autres OSC demandent au parlement canadien de s’abstenir d’adopter une loi pour mettre en œuvre l’Accord de libre-échange Canada-Honduras et au gouvernement conservateur de recentrer ses priorités au Honduras pour mettre l’accent sur le bien-être des communautés,  ainsi que sur les droits humains et les droits des travailleurs.

dividing line

Atelier à venir sur les accords d’investissement internationaux

Les groupes de travail du CCCI collaborent à l’organisation d’un atelier d’apprentissage d’une demi-journée sur les accords d’investissement internationaux qui aura lieu le 26 mars à Ottawa. L’atelier sera mené par Penelope Simons et Tony VanDuzer, auteurs du livre Integrating Sustainable Development into International Investment Agreements: A Guide for Developing Country Negotiators. Cet événement se veut une opportunité pour les membres d’en apprendre davantage au sujet des accords d’investissement internationaux  et sur la manière dont ceux-ci peuvent être améliorés pour favoriser un développement durable. Vous pouvez accéder à la table des matières du livre en cliquant ici.  Comme le nombre de places est limité, la priorité sera accordée aux membres du CCCI. Pour vous inscrire, veuillez s’il vous plaît contacter Denis Côté.

dividing line

Du nouveau sur le blogue du CCCI

Blogue du CCCIQuatre nouveaux articles ont été publiés sur notre blogue depuis la dernière parution de FLASH! Pour faire  suite à sa participation à un  codathon sur  les données ouvertes pour le développement organisé par le MAECD, Fraser Reilly-King a écrit un article sur la révolution des données et sur ce qu’il reste encore à faire si nous voulons que les données soient utiles et significatives pour les pays en développement.  Suite au dépôt du budget 2014 au parlement, Fraser Reilly-King a présenté une analyse de la situation actuelle du budget de l’aide. Pendant la Semaine du développement international (2 au 8 février), l’AQOCI a publié quelques portraits de Canadiens impliqués en tant que volontaires et stagiaires dans des pays en développement. Et finalement, Chantal Havard a publié un article qui décrit les principaux faits saillants en matière de développement international au Canada et les raisons d’être optimiste face à ce portrait.

dividing line

À venir : court sondage pour les abonnés de FLASH!

FlashChers fidèles lecteurs de FLASH!, vous recevrez bientôt une invitation à compléter un court sondage au sujet de notre bulletin électronique. Cette version de FLASH!,  un nouveau modèle avec davantage de contenu, a été lancée il y a presque deux ans et nous aimerions savoir ce que vous aimez et ce que vous lisez, ce qui attire votre attention et ce qui pourrait être amélioré. Donc jetez un coup d’œil à votre boîte de réception au cours des deux prochaines semaines et assurez-vous de prendre quelques minutes pour nous aider à rendre FLASH!  encore meilleur.

dividing line

Bienvenue à notre nouvelle agente de mobilisation des membres

Le CCCI est enchanté d’accueillir Michelle Bested au sein de son équipe, cette fois en tant qu’agente de mobilisation des membres. Plusieurs d’entre vous ont rencontré Michelle en novembre 2013 alors qu’elle organisait d’une main de maître notre conférence sur Le leadership canadien pour un monde meilleur. Michelle a beaucoup d’entregent et c’est une jeune professionnelle dans le domaine du développement international qui a récemment complété une maîtrise à la London School of Economics. Elle a aussi une expérience de terrain, ayant participé à des stages coopératifs et complété de courts contrats dans quelques pays en développement. Le rôle de Michelle consiste à entretenir et favoriser le dialogue avec les membres au sujet de leurs besoins, d’organiser périodiquement des ateliers d’apprentissages et de renforcement des compétences ainsi que nos forums annuels, et faire le suivi de la mise en œuvre du Code d’éthique et des normes de fonctionnement. Elle commencera à travailler au CCCI le 3 mars et vous pourrez la rejoindre à mbested@ccic.ca. Bienvenue Michelle!

dividing line

Profil d’une coalition : Groupe d'action des politiques sur la réponse aux situations d'urgence (PAGER)

(Le CCCI s’est associé à plusieurs coalitions pour mieux défendre les causes qu’il appuie, soutenir les réseaux existants et accroître son influence. Nous vous présentons l’une d’entre elles chaque mois dans Flash! afin que vous puissiez vous aussi l’appuyer.)

Le Groupe d'action des politiques sur la réponse aux situations d'urgence (PAGER) est une coalition de membres qui vise à améliorer le dialogue sur les politiques et les opérations entre les organisations canadiennes impliquées dans le travail humanitaire - incluant le gouvernement canadien - autour des questions liées aux urgences humanitaires internationales. La coalition, qui se réunit trois fois par année, contribue aux discussions sur les politiques en s’appuyant sur les réalités du travail sur le terrain (et vice versa) et en créant un espace permanent pour le dialogue et la collaboration entre les organisations humanitaires canadiennes et le gouvernement canadien. La plupart des rencontres trimestrielles incluent à la fois des présentations sur des thèmes de l’heure dans le milieu humanitaire et des formations spécifiques pour développer les compétences des participants des organisations membres. Chaque année, PAGER organise aussi une rencontre qui rassemble les dirigeants de chacune des organisations membres, des représentants du gouvernement et des conférenciers invités pour discuter d’enjeux sujets à débat dans le domaine humanitaire.  PAGER offre aussi des événements de formation pour les acteurs de l’humanitaire sur des enjeux tels que les normes, la qualité et l’imputabilité dans le travail humanitaire.  PAGER est présentement composé de 28 organisations – le CCCI participe en tant qu’observateur. La prochaine rencontre de PAGER aura lieu au début du mois de mars alors que seront discutées, entre autres choses, les conséquences de la Loi antiterroriste pour les activités des organisations humanitaires et la tenue prochaine du Sommet mondial humanitaire.

dividing line

PROFIL D'UN MEMBRE: Mines Alerte

Mines Alerte

La bannière de Mines Alertes suspendue à La Puya, au nord de Guatemala City, où des manifestants continuent de bloquer le développement d’un projet minier. Traduction du message sur la bannière : En solidarité avec la population de San José del Golfo et de San Predro Ayampuc – Pour leur lutte pacifique pour la défense de la santé, de l’eau et d’un niveau de vie décent

Ce mois-ci le CCCI a eu un échange intéressant avec Catherine Coumans, coordonnatrice de la recherche à Mines Alerte Canada. Nous avons discuté du travail fait par l’organisation pour influencer les politiques publiques et les pratiques minières afin d’assurer la santé des populations et de l’environnement, et de comment le Canada pourrait devenir un leader de la reddition de compte des compagnies minières…entre autres choses!

 

CCCI - Votre mission consiste à « faire changer les politiques publiques et les pratiques minières afin d’assurer la santé des individus, des communautés et des écosystèmes ». Quels sont les principaux défis et opportunités auxquels vous êtes confrontés pour remplir cette mission dans le contexte actuel?

Il y a un conflit fondamental entre l’intérêt public – particulièrement les communautés affectées par les activités minières qui veulent protéger leur accès à la terre et aux écosystèmes qui sont à la base d’un développement social, environnemental et économique durable – et les intérêts des compagnies minières qui souhaitent exploiter les ressources naturelles sous la surface de la terre. Les intérêts miniers canadiens reçoivent un soutien important de la part du gouvernement canadien actuel. Certaines organisations de la société civile canadienne, des consultants et d’autres acteurs collaborent avec, ou travaillent pour, l’industrie également. Nous croyons que cela amplifie un grave déséquilibre de pouvoir qui désavantage les communautés qui ont peu de ressources et de capacités pour lutter pour la protection des valeurs qui leurs sont chères. Mines Alertes tente de réduire ce déséquilibre de pouvoir en misant sur la recherche, le plaidoyer et le travail sur les politiques.    

Nous travaillons dans le contexte mondial des luttes pour la justice environnementale et sociale enracinées dans un travail stratégique et intensif à long-terme des mouvements de la société civile au sein des pays « hôtes » où les compagnies minières canadiennes et leurs partisans internationaux opèrent. Les outils de cette lutte sont divers et incluent les moratoires locaux, les référendums, les manifestations et les barrages; les campagnes médiatiques (incluant les médias sociaux, alternatifs et les grands médias), l'activisme actionnarial; les mécanismes de réclamation non judiciaires (au Canada par exemple : le Point de contact national du Canada (PCN) pour les Principes directeurs de l’OCDE à l'intention des entreprises multinationales ou encore le Conseiller-médiateur pour l'application des directives de la Banque mondiale), des actions judiciaires (par exemple, l’action actuelle contre Hudbay entreprise par Klippensteins), les requêtes  d’enquête sur la corruption par la GRC en vertu de la Loi sur la corruption d'agents publics étrangers, et l’engagement sur les politiques auprès des représentants des gouvernements d’origine, des gouvernements hôtes et des agences onusiennes.

Lire l'entrevue intégrale...

dividing line

LES MEMBRES DU CCCI EN ACTION

La D.G. de la CISD est nommée à la Délégation des ONG de pays développés auprès du Fonds mondial

CISDLa directrice générale de la Coalition interagence sida et développement (CISD), Robin Montgomery, a été sélectionnée pour se joindre à la Délégation des ONG de pays développés auprès du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Son mandat de trois ans commence en 2014. Toutes nos félicitations à la CISD et à Robin!

dividing line

VAUT LE COUP D'OEIL

Imagine Canada lance un nouveau discours sur le secteur des OSBL

Imagine CanadaImagine Canada vient tout juste de publier les premiers éléments de sa Trousse d'outils sur le nouveau discours! Comme vous le savez peut-être, Imagine Canada a travaillé avec d’autres acteurs, dont le CCCI, pour créer un nouveau discours sur le secteur des organismes caritatifs et sans but lucratif du Canada – une nouvelle conversation avec les Canadiens concernant l’importance de ce travail. La trousse d’outils est conçue pour aider les membres du secteur caritatif et des OSBL à mieux expliquer aux Canadiens qui nous sommes, ce que nous faisons et de quelle manière nous faisons une différence. Les fiches d’information seront particulièrement utiles à tous ceux qui doivent préparer une présentation ou qui s’apprêtent à discuter avec des donateurs, des volontaires, des membres du conseil d’administration, etc. Le Groupe de travail sur les communications du CCCI contribuera à bâtir et compléter cette Trousse d’outils sur le nouveau discours en ajoutant des outils, des messages et des fiches d’information spécifiques à notre secteur.

dividing line

INCARNEZ LE CHANGEMENT : Une campagne mondiale de CIVICUS pour inspirer et célébrer l’action citoyenne

Incarnez le changementINCARNEZ LE CHANGEMENT a été lancé en novembre dernier et a mobilisé sur son site plus de mille utilisateurs qui ajoutent constamment des histoires qui permettent de recueillir des appuis pour des campagnes et qui inspirent d’autres personnes à s’organiser, à s’exprimer et à poser des actions. Une fois que vous avez complété votre inscription, vous pourrez partager des histoires liées à des actions ou à des campagnes que vous, votre organisation ou d’autres organisations avez entreprises.

dividing line

Ce qui se retrouve au premier plan dans les discussions au sujet de l’après-2015

Ce qui se retrouve au premier plan

Depuis janvier 2013, l’Institut Nord-Sud a suivi les propositions du Programme de développement post-2015 à travers un outil interactif appelé le Post-2015 Tracking Tool. Après une année de travail, ils ont analysé leurs résultats et publié un rapport qui identifie les enjeux qui s’imposent parmi les propositions pour l’après-2015 et qui présente les types de données nécessaires au suivi des progrès en matière de développement. En tête de liste? L’environnement, la santé, l’éducation, l’emploi et la croissance inclusive.

(cliquez pour agrandir l'image)

dividing line

Une nouvelle série de publications sur l’efficacité de l’aide

Nouvelle série de publicationDevelopment Policy Review a publié une série d’articles issus d’un événement intitulé « Comprendre l’efficacité de l’aide : évaluation des dynamiques des donateurs » qui s’est déroulé à la London School of Economics. Voici quelques-uns des articles publiés :

  1. Organising for Donor Effectiveness: An Analytical Framework for Improving Aid Effectiveness ;
  2. Political-Economy Analysis, Aid Effectiveness and the Art of Development Management ;
  3. Bringing Aid Management Closer to Reality: The Experience of Danish Bilateral Development Cooperation ;
  4. The Hollow Ring of Donor Commitment: Country Concentration and the Decoupling of Aid-Effectiveness Norms from Donor Practice.

dividing line

Publication d’un nouveau livre sur les éléments encourageants dans le champ du développement des capacités au plan international

Improving Internatioanl Capacity Development

Un nouveau livre intitulé Improving International Capacity Development: Bright Spots, de Jim Armstrong, président du Réseau gouvernance, a été publié récemment chez Palgrave Macmillan. S’appuyant sur ses recherches et son expérience pratique, Jim Armstrong explore les échecs et les réussites des projets de développement des capacités.

dividing line

Nouveau rapport d’Eurodad : « Une question d’intérêt majeur : comment les prêts peuvent être consignés comme aide au développement » (en anglais)

Rapport EurodadCe rapport analyse les débats actuels autour des conditions associées aux prêts concessionnels et évalue comment les règles pourraient être affinées afin d’assurer que les objectifs de développement demeurent au cœur des rapports sur l’aide publique au développement (APD). Plus particulièrement, ce rapport s’attarde aux failles des tests quantitatifs et qualitatifs utilisées pour déterminer la concessionnalité d’un prêt, illustre la manière dont certains donateurs ont profité de l’ambiguïté du système pour l’interpréter d’une manière qui convient à leurs propres intérêts, et décrit certaines inquiétudes relatives au gonflement des engagements des donateurs et à la viabilité de la dette dans les pays en développement.

dividing line

Qu’est-ce que les OSC souhaitent voir à la Réunion de haut niveau sur la coopération au développement au Mexique?

En avril, le Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement tiendra une rencontre au Mexique pour discuter des prochaines étapes dans la mise en œuvre des résultats du Quatrième Forum de haut niveau sur l'efficacité de l'aide qui a eu lieu à Busan. Le président du Forum sur l'efficacité du développement des OSC discute des développements récents dans une courte vidéo.

dividing line

Faire le suivi des réserves alimentaires

Faire le suivi des réserves alimentairesOxfam, Acord et l’Institut des politiques du commerce et de l'agriculture  (IATP) ont lancé un nouveau site web pour faciliter l’accès à l’information et créer une communauté de savoir autour des réserves alimentaires locales, régionales et internationales. L’initiative est issue d’un séminaire organisé en octobre 2012 par les trois groupes sur ce sujet.

dividing line

Lancement par l’IEDI de De la recherche à la pratique : notes de politique 

L’Institut d'étude du développement international (IEDI) de l’Université McGill a lancé une nouvelle série de publications,  De la recherche à la pratique : notes de politique (en anglais). Les notes de politiques, 32 au total, font partie d’un projet financé par l’ACDI et intitulé « Renforcer la contribution des universités canadiennes à l'élaboration de politiques fondées sur des données probantes », qui couvre un large éventail de sujets. Voici quelques-uns des titres de la série : Improving Prevention of Mother-to-Child Transmission (PMTCT) Programs in sub-Saharan Africa: Policy Recommendations; The Policy Implications of Evolving Aid Modalities; and The Development Impact of Extractive Industries: Policy Options for CIDA.

dividing line

Concours de petites subventions des Partenariats canadiens du CRDI

CRDI

Le CRDI invite les établissements et organismes à présenter une à note conceptuelle en vue de l’octroi, en 2014-2015, de petites subventions pour l’exécution d’activités novatrices de recherche et de mise en commun des connaissances. Versées par le truchement des Partenariats canadiens, ces subventions servent à financer des projets de recherche ainsi que d’enrichissement et de mise en commun des connaissances. Elles soutiennent également la tenue de rencontres, de même que des activités et produits de diffusion modestes. Y sont admissibles des organismes œuvrant à l’échelle locale, régionale, nationale et internationale (constituées en personne morale au Canada et y ayant leur siège) qui se consacrent à la production de connaissances ou à leur mise en commun à des fins de développement. Les particuliers ne peuvent pas présenter une demande. Les organismes avec lesquels le CRDI n’a jamais collaboré sont les bienvenus. La date limite est le 18 mars 2014 pour présenter une demande.

dividing line

Pour faire publier un texte, prière de l’envoyer à Chantal Havard. À noter que les articles destinés au Flash ne doivent pas avoir plus de 150 mots.