CCCI - Flash
Printemps 2009 www.ccic.ca
IMPRIMER PDF

Crise économique et financière

 

Gerry Barr

Éditorial ‑ L’économie aléatoire

 

Par Gerry Barr

Lorsque l’économie planétaire s’effondre, ce sont les pays en développement qui en souffrent le plus. La transparence et une règlementation mondiale tenant compte des besoins exprimés par les plus démunis sont des conditions sine qua non au dénouement d’une crise engendrée par la débâcle du système financier mondial. En peu de mots, voilà ce que pensent les quatre auteurs du présent numéro de

e-Au Courant.

 

» En savoir plus


Un monde. Deux voies. Plusieurs crises.

 

Fraser Reilly-King

Par Fraser Reilly-King
Reilly-King, de l’Initiative d’Halifax, affirme que la débâcle financière touche tout le monde, mais que certains en sentent davantage les contrecoups. Contrairement à ce que l’on a cru, aucun des pays en développement n’a été en mesure d’éviter la crise. Qui plus est, ce sont les populations pauvres de la planète qui en souffrent le plus.

 

» En savoir plus

La piraterie financière et l’économie parallèle

 

Peter Gillespie

Par Peter Gillespie
Gillespie, de Inter Pares, déclare que chaque année, des centaines de milliards de dollars sont transférés illégalement hors des pays en développement. Les fuites de capitaux et le pillage du Trésor public des pays pauvres ont eu des conséquences tragiques et seraient même responsables de la mort de milliers voir de dizaines de milliers de citoyens vulnérables ?

 

» En savoir plus

Effondrement économique - Le visage féminin de la crise

 

Amelita King Dejardin

Par Amelita King Dejardin
King Dejardin, de l’Organisation internationale du travail, avance que bon nombre des débats sur les stratégies devant permettre aux pays de parer à la crise économique ne tiennent pas compte du fait que celle-ci frappe davantage les femmes. En Asie, par exemple, on prévoit que les femmes au travail seront touchées différemment et plus durement que leurs homologues masculins.

 

» En savoir plus

Les gestes que la société civile devrait poser pour abolir la pauvreté, faire respecter les droits de la personne et contrer les effets de la crise économique mondiale

 

Susan George

Par Susan George
Susan George, chercheure, présidente du conseil d’administration du Transnational Institute (TNI) a participé à l’assemblée générale annuelle du CCCI de mai dernier, à Ottawa. Au sujet de l’incidence de la crise économique mondiale sur la pauvreté, elle a déclaré : « Encore une fois, ce sont les populations les plus démunies qui feront les frais de la crise, malgré qu’elles n’en soient pas responsables ».

 

» Visionner la vidéo

 
 
     
  Accéder aux archives  
 

Références photographiques & légendes

 

Photo Justice fiscale

© Paul Lachine

 

 

 

 

 

e-AU COURANT est publié par le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI).
Le Conseil est une coalition d’environ 100 organisations canadiennes sans but lucratif œuvrant à l’échelle internationale pour un développement humain viable. Le CCCI cherche à mettre fin à la pauvreté dans le monde et à promouvoir la justice sociale et la dignité humaine pour tous.

Le Conseil reçoit un appui financier du gouvernement du Canada par l’entremise de l’Agence canadienne de développement international (ACDI).

Les articles peuvent être reproduits avec la permission de la rédactrice.

Rédactrice :
Katia Gianneschi

 

Comité éditorial :

Brian Tomlinson

Michael Stephens

 

Conseil canadien pour la coopération internationale

1, rue Nicholas, 3e étage,

Ottawa (Ontario) K1N 7B7

Canada

Tél. : 613-241-7007

Téléc. : 613-241-5302

Courriel : katiag@ccic.ca

Site web : www.ccic.ca

    HAUT  
Tous droits réservés © 2009 Conseil canadien pour la coopération internationale | info@ccic-ccci.ca