CCCI - Flash
Automne 2008 www.ccic.ca
IMPRIMER PDF

Droits de la personne

 
Les droits de la personne : levier du développement
Par Gerry Barr

Retour

 

 

Bienvenue à la présente édition inaugurale de la revue Au Courant en version électronique!

Nous espérons que le nouvel accès, les illustrations ainsi que les liens à d’autres ressources vous plairont.

 

Nous avons choisi les droits de la personne comme thème de la présente publication – non pas seulement en tant que droit incontestable, mais comme élément essentiel aux stratégies visant à éliminer la pauvreté et à tendre vers l’égalité, le développement et la démocratie.


Il ne fait aucun doute que la réalisation des droits de la personne tels que l’égalité hommes-femmes, les droits politiques et la liberté d’expression et d’association, a par excellence le potentiel de faire avancer le développement. Il en est ainsi parce qu’elle permet la légitimation et l’authentification des choix, ce qui fait en sorte que les personnes les plus touchées sont les principales bénéficiaires. Toute stratégie de développement qui se veut sérieuse doit s’appuyer sur la reconnaissance explicite des droits.

 


 

Lorsqu’une stratégie de développement accorde la priorité aux droits de la personne, elle transforme les relations des personnes concernées en donnant une chance égale à tous et en faisant ressortir les inégalités de pouvoir et d’accès aux ressources qui rendent inefficace la prise de décisions. En outre, une perspective du développement axée sur les droits de la personne garantit aux populations qui se mobilisent un fondement juridique sûr leur permettant de répondre à leurs propres besoins. Il s’agit véritablement de la solution de l’avenir.

 

Dans le présent numéro de e-Au Courant, nous tentons de développer ces concepts. À partir de leur expérience, le CCCI, ainsi que d'autres organisations et des partenaires du Sud soulignent l’importance d’insérer l’élimination de la pauvreté et les projets de développement dans un cadre axé sur les droits de la personne et l’efficacité d’un tel cadre. On constate un changement de cap ayant trait aux relations d’aide de manière à confirmer l’apport des OSC en matière d’efficacité de l’aide et à l’intégrer à l’«architecture mondiale de l’aide ».

 

Nous espérons que vous trouverez la publication intéressante et inspirante.

 

Place à la lecture !

 

Gerry Barr
Président-directeur général
Conseil canadien pour la coopération internationale 

HAUT
Tous droits réservés © 2008 Conseil canadien pour la coopération internationale | info@ccic-ccci.ca